|||

Séance n°45

Séance n°45 – 8 février 2024Séance n°45 – 8 février 2024

Jeu n°1 —

On fait une liste de 5 mots qu’on passe à un autre participant. On rédige ensuite un dialogue utilisant les mots reçus dans l’ordre de la liste.

Les textes :

– J’étais immobile, gelée…
– Tu n’as pas pu lutter ?
– J’ai rien pu faire, alors j’ai rien fait, de toute façon il était ivre.
– Il faut que tu t’accroches ! On va faire ce qu’il faut ! Tu te sens de parler ?
– … – De quoi te souviens-tu ? – Du rouge

Lou Brunel, avec la liste fournie par Clotilde


Deux ogres, installés sous un pont, discutent autour de leur feu de camp.

— Grob. J’ai faim.
— C’est bientôt prềt, Ronx. Un peu de patience.
— On mange quoi ? On a fini le reste de cheval hier soir. On va pas bouffer les sabots, quand même.
— Il parait qu’en soupe, c’est pas mal.
— Berk.
— Je rigole, Ronx. J’ai trouvé un truc, ce matin, en relevant les collets. Tu vas te régaler.
— C’est quoi ? Un lapin ? Une chèvre ? Un sanglier ?
— Heu. Non, c’est plus bizarre. C’est ça a le crin blanc, c’est barbu, et ça couine pas mal.
— J’entend rien.
— C’est depuis que je l’ai assommé pour le préparer.
— Fais voir ? Hé, mais Grob. C’est un enchanteur, ça !
— Et alors ? Y’a de la viande sur les os, donc ça se mange.
— Pourquoi pas. Attend, tu mets quoi dans la sauce ?
— Aucune idée. La bestiole avait plein de fioles dans son sac. Je me suis dit que ça donnerait du goût à la viande. Du coup, j’ai tout versé dans le chaudron.
— Hmmm. Et donc, ça ne te choque pas que ta cuillère ait des fleurs et des feuilles qui poussent et commence à essayer de se sauver ?

Vincent Corlaix, avec la liste fournie par Roxy DAL


Jeu n°2 —

Un participant va piocher un livre de son choix dans la librairie. En faisant abstraction de tout le reste, il faut rédiger une histoire inspirée par l’illustration de couverture.

Le livre a été proposé par Barbara. Il s’agit de « Celui qui noya le monde » de Shelley Parker-Chan (éd. Bragelonne)

Couverture de « Celui qui noya le monde »Couverture de « Celui qui noya le monde »

Les textes :

Oiseau de Nuit

Voilà plusieurs heures que le voile de l’eau n’ondulait plus dans le soir, seules quelques étoiles troublaient son obscur miroir. Mais le garçon attendait toujours, debout, ses pieds nus enfoncés dans le tapis moelleux de la rive. Alerte, il écoutait, la brise qui soulevait ses cheveux, murmurer ses secrets au creux de son oreille. Il savait qu’il fallait patienter, que les rêves pouvaient être capricieux, alors il s’assit, et se mit à fixer le lac.
Soudain, les poils de sa nuque se hérissèrent.
Le calme de la surface se fendit de mille vaguelettes et surgit de l’étendue cobalt, une couronne de plumes indigo, comme un soleil nocturne, surplombant une tête majestueuse, ornée de deux yeux vifs à la lueur sauvage et d’un bec bleu acier, couleur de la lune. La créature se tourna vers le garçon, son regard flamboyant semblant percer son âme. Alors elle inclina la tête et sans un bruit, disparue à nouveau dans les profondeurs de son antre.
Le garçon sourit, une larme roula sur sa joue. Il savait que les rêves des hommes ne seraient plus en danger, Samarcande était revenu.

Lou Brunel


La poule déambule dans le champ où les paysans s’affairent à récolter le riz. Une murmurassion comme un nuage d’orage traverse le ciel, attirant l’attention du volatile nostalgique.
L’animal reste le bec en l’air, admirant les volutes insensés de la nuée, véritable poésie graphique éphémère. Il meure d’envie de pouvoir les rejoindre, sentant presque la caresse de l’air glisser sur ses plumes.
Il se voit, majestueux serpent du zénith, sculpter par ses courbes et ses spirales les nuages que les hommes, enchainés eux aussi à leur prison terrestre, peindront en rêvant à leur tour de partager un instant l’ivresse fluide du ciel.

Vincent


Jeu n°3 —

Écrire un texte en trois parties. La première sera rédigée au passé, la suivante au présent et la dernière au futur.

Les textes :

Felicità

Debout devant la cuisine, je regardais du pas de la porte, le soleil éclairer tes cheveux fous comme un feu de joie. L’odeur de la tomate remplissait toute la pièce… Tu chantais à tue-tête et ma Felicità, c’était ton sourire.

Debout dans ma cuisine, l’hiver jette sur ma fenêtre un ciel rose et bleu froid. Felicità dans la tête, je cuisine sans toi, mais la nostalgie réchauffe les plats gorgés de soleil que tu m’as laissé.

Un jour, debout dans ma cuisine, je laisserais la place entre le comptoir et moi pour un petit tabouret. Je casserai des œufs à quatre mains avec ma toute petite à qui j’apprendrais, la ciambella au citron de Sicile et les spaghettis à la tomate. On chantera à tue-tête, le soleil inondera la pièce, et son rire sera ma Felicità.

Lou Brunel


Le sable, fin et pâle, s’écoulait dans le col de verre étroit. Grain après grain, le temps représenté s’écoulait à son rythme, placide, langoureux, comme un animal qui n’a de compte à rendre à personne. Je regardais le filet à peine visible créer une petite montagne qui grandissait lentement. Lorsque le dernier grain échoua dans la capsule basse, je soupirais, puis retournais le sablier.

— Tu fais quoi, chéri ?
— Rien. Je regarde passer le temps.
— T’as pas mieux à faire ?
— Franchement ? Non.
— Alors viens m’aider. Le repas va pas se faire tout seul !
— J’arrive…

Après le repas, j’irai promener les chiens, contempler le ciel mourir dans des nuances d’orange sanguin et de rose coquin. Je laisserai les deux toutous batifoler dans nos chemins favoris, qu’ils connaissent par cœur et pourtant qu’ils s’amusent à faire comme si ils découvraient une jungle inconnue. On rentrera par le chemin du canal, quand la lumière sera si ténue que le chemin ne se montrera qu’en faibles nuances de gris. Quand on rentrera enfin à la maison, ils iront se nicher en rond sur leurs coussins préférés, tandis que je ferais bientôt de même dans mon propre lit.

Et puis, demain, on recommencera.

Vincent


Avant, après… Séance n°44 Séance n°46
Archives Séance n°47 Séance n°46 Séance n°45 Séance n°44 Séance n°43 Séance n°42 Séance n°41 Séance n°40 Séance n°39 Séance n°38 Séance n°37 Séance n°36 Séance n°35 L’atelier libre — Novembre 2023 Séance n°34 Séance n°33 Séance n°32 L’atelier libre — Octobre 2023 En Octobre, on repasse le jeudi Séance n°31 — Cuisine intergalactique Séance n°30 Séance n°29 L’atelier libre — Septembre 2023 Séance n°28 L’atelier libre — Août 2023 Séance n°27 Séance n°26 L’atelier libre — Juillet 2023 Séance n°25 Séance n°24 L’atelier libre — Juin 2023