|||

Séance n°26

Jeu n°1 —

« Ce 6 juin dans l’histoire… »

On choisit un événement dans l’histoire s’étant déroulé ce 6 juin1 sur lequel on écrit une courte histoire.

Les textes :

Antonio regardait le ciel. L’astéroïde n’avait pas été détecté. Elle s’était bienheureusement désagrégée. Il n’osait pas imaginer le choc, la destruction de son pays, l’anéantissement de tout ce qu’il aimait. Il rentra alors chez lui en fermant la porte derrière lui. Comme si rien ne s’était vraiment passé. Il refermait la porte d’un possible. Sa fille traversa alors le salon devant ses yeux en criant et en singeant un cowboy qui courait maladroitement derrière une espèce de petit indien mal fagoté. Leurs rires résonnaient dans la pièce et prenaient une tout autre dimension. Ils étaient pleins de cette puissance et cette intensité de vie.

Le 6 juin 2002 : Un astéroïde non détecté, d’environ dix mètres de diamètre, se désagrège, lors de son passage dans l’atmosphère terrestre, au-dessus de la pleine mer, entre la Grèce et la Libye. Le choc qui en résulte est estimé à 26 kilotonnes, soit une force plus puissante que celle provoquée par la bombe atomique lâchée sur Nagasaki (événement de la Méditerranée orientale). (source : Wikipedia)

Carine


Il regarde le corps du peintre, allongé sur le sol, immobile. Son cœur bat à en rompre sa poitrine, ses tempes vibrent et ses mains tremblent. Son œuvre se trouve là, il n’a pas une minute à perdre. Il doit être précis, ne pas faire de bavure.

D’un geste vif il incise le poignet du jeune homme décédé, il redresse son buste et place les flacons près de l’incision, juste le temps d’obtenir le diluable. En quelques secondes il remplit suffisamment de fioles pour ce qu’il a entrepris.

Lentement, il rallonge le corps d’Yves et prend le temps de contempler une dernière fois le visage de son amant.

Il l’aime. Excessivement. Et il l’aimera toujours, par-delà la mort, de cet amour qui vous ronge et vous détruit.

Une fois chez lui, il s’installe dans son atelier pour y étendre une toile vierge.

Sur ses doigts, il étale délicatement le contenu des fioles puis, dans des gestes emplis de fureur et de passion, entame son art.

Lorsqu’il aura terminé, il signera son œuvre des mêmes initiales que le défunt, et nommera sa toile « Le Rouge Klein ».

Le 6 juin 1962 : Décès de Yves Klein, peintre français.

Timothy


Ma très chère Gabrielle,

La Cour de France m’ennuie, tous ces protocoles, ces réunions. Je dois rester assise silencieuse et souriante pendant des heures. Je ne m’y amuse plus, même les bals ne me distraient plus. Tu sais combien j’aime changer de tenue, d’accessoires, de chaussures. La mode évolue sans cesse m’obligeant à acquérir toujours plus de costumes si je veux rester à la page. Même cela ne me divertit plus. Louis m’appelle, je termine cette missive après une énième assemblée.

Gabrielle… Louis m’a fait une surprise hier soir, il m’offre le domaine du Petit Trianon ! Un château… pour moi, rien pour moi ! Des couloirs entiers d’appartements à ma disposition pour toutes mes tenues, des salles de bal, des jardins luxuriants ! Libérée de cette fiche étiquette à la française ! Tu m’y accompagneras ? J’ai déjà entrepris des travaux dans les jardins, ils seront somptueux et les parties de cache-cache y seront divines !

À très bientôt ma très chère,
Amicalement,
Marie- Antoinette

Le 6 juin 1774 : Louis XVI offre le domaine du Petit Trianon à son épouse Marie-Antoinette.

Barbara


Une bien triste fin de tournage pour ce qui devait être le nouveau film de Nina Companeez. Cette production, un conte médiéval fantastique intitulé « Colinot et l’anneau de Pouvoir » avait dans le rôle principal la célèbre actrice Brigitte Bardot.

Cette dernière s’est offusquée des mauvais traitements infligés à Medor, le dragon domestique dressé pour incarner l’antagoniste du film. Tandis que toute l’équipe prenait une pause entre deux scènes, Mme Bardot s’est mise en tête de rendre sa liberté à l’imposant animal.

Se méprenant sur l’intention de l’actrice, Médor l’a dévorée en quelques bouchées. Les obsèques auront lieu dans une quinzaine de jours.

Le 6 juin 1973 : Brigitte Bardot décide d’arrêter le cinéma en plein tournage en costume médiéval près de Sarlat du film de Nina Companeez « Colinot trousse-chemise », en y sauvant une chevrette d’un méchoui en sa défaveur. (source : Wikipedia)

Vincent Corlaix


Jeu n°2 —

Le début de l’histoire est donné, il faut raconter ce qui se passe après.

Le début :

Pourtant partie pour une mission sur la lune, elle sera la première personne à poser le pied sur Mars.

Les textes :

Pourtant partie pour une mission sur la lune, elle sera la première personne à poser le pied sur Mars.

Brigitte Bardot ne s’attendait pas à changer de direction à ce point-là. Suite à un tournage où elle avait dû sauver une chevrette, elle avait décidé de fabriquer une arche de Noé en partance pour la lune. La Terre, ça suffisait ! Dans la fusée, ça avait été une petite cacophonie quand même !

Surtout quand le varan qui s’était libéré s’est mis à vouloir croquer la capitaine ! Mais heureusement elle n’avait pas été empoisonnée. Elles étaient arrivées tant bien que mal. Mais Mars !!! Elles étaient mal barrées ! C’était bien parti pour que la chevrette finisse en méchoui…

Carine


Pourtant partie pour une mission sur la lune, elle sera la première personne à poser le pied sur Mars.

Elle sera aussi la première personne à tomber dans le ridicule sur Mars.

Littéralement, d’ailleurs, puisque la Terre entière a pu admirer la jeune scientifique sur leur écran s’étaler sur le sol, le pied emmêlé dans sa corde de survie.

Des images remarquables.

Timothy


Pourtant partie pour une mission sur la lune, elle sera la première personne à poser le pied sur Mars.

Céleste regarde son sujet d’un œil noir. Qui a inventé un sujet pareil ‽ En 2050, comment peut-on encore se tromper de planète ? Ce n’est absolument pas crédible, qu’en 1492 Christophe Colomb ait confondu l’Inde et les Amériques passe encore, mais aujourd’hui, cela lui parait impensable. Elle jette un coup d’œil à la table d’à côté, la main de sa voisine survole littéralement sa page, recouvrant le papier de sa fine écriture. Il faut dire qu’Isabeau a une imagination débordant, le sujet doit l’inspirer. Céleste regarde l’horloge, l’heure tourne et elle n’a toujours rien écrit.

Saisie d’une idée de génie, la jeune étudiante met à profit le temps qu’il lui reste pour faire une brillante démonstration mathématique pour expliquer comment il est absolument impossible d’arriver sur Mars quand on vise la Lune.

Barbara


Pourtant partie pour une mission sur la lune, elle sera la première personne à poser le pied sur Mars.

Elle aurait dû s’en douter qu’un truc clochait. Elle avait bien bûché l’histoire des pionniers de la conquête spatiale, et elle connaissait sur le bout des doigts ses mathématiques stellaires. Elle n’a donc aucun doute ; il ne faut pas plus de quatre jours pour aller orbiter en banlieue lunaire, et surtout pas huit mois !

Et cette radio moisie, qui ne marche plus ! Bon, d’accord. L’émetteur a une puissance prévue pour la Lune, pas pour des quadrillions de kilomètres qui séparent la Terre de Mars. Du coup, elle se dit que les mecs, par terre à Houston, doivent être dans une panique cosmique. Paniqués, mais pas niqués, eux.

Et donc, sa pauvre petite capsule, sa Twingo de l’espace, s’est finalement posée sur Mars… Après avoir scrupuleusement effectué les opérations d’atterrissage, elle a quand même voulu savoir pourquoi elle avait amarsi ici.

Elle a fini par comprendre. Sur l’écran de diagnostics de l’ordinateur de bord, elle est tombée sur le message suivant :

« Une mise à jour des systèmes de navigation est prête. Voulez-vous l’installer ? »

Vincent Corlaix


Jeu n°3 —

Raconter une histoire inspirés par trois dés Story Dice choisis et lancés par Élisa dans le set Mystery.

Les trois dés (06/07/2023)Les trois dés (06/07/2023)

Les textes :

Je crois que je vais le tuer ! Je le déteste. J’hésite encore… quel moyen ?

L’empoisonnement ? Trop facile ! Et cela serait ensuite dégoutant à nettoyer s’il vomit.

Peut-être, l’enterrer vivant ? Non pas drôle ! On l’entendrait crier de loin.

L’enfermer dans une maison abandonnée, infestée de mygales ? Pourquoi pas ? Non quand même pas, il faudrait que je manipule les bestioles.

Par contre ce qui est sympa, c’est que dans les trois cas, il mourrait lentement.

J’hésite…

Carine


Elles assassinent les monarques, séduisent les tyrans et soumettent les royaumes.

Dans l’ombre et dans le sang, elles tissent le destin des mortels.

Gracieuses et impétueuses,

Elles se jouent des hommes comme elles joueraient d’un instrument.

Elles tiennent leur nom des araignées desquelles elles induisent leurs lèvres du venin.

Les Recluses.

Timothy


Vanessa ouvre les yeux, tout est obscur autour d’elle, l’espace y est très restreint. Elle essaie de se rappeler comment elle est arrivée là. C’est le trou noir, elle ne sait même pas où elle se trouve. Ses yeux se familiarisent petit à petit à l’obscurité ambiante, du bout des doigts et des orteils, elle touche les bords d’une grande caisse en bois. Il lui sera impossible de sortir sous sa forme actuelle.

Refluant la panique qui commence à s’emparer d’elle, Vanessa se contorsionne pour vérifier la présence de la petite fiole violet vif dans sa poche. Rassérénée, elle l’attrape et avale son contenu d’une traite. Les effets du poison ne se font pas attendre, ses membres se rétractent et se multiplient, sa vision s’affine, ses émotions se diluent dans des perceptions différentes.

Avisant un fin interstice, Vanessa s’y glisse et retrouve avec plaisir les rayons de la lune.

Barbara


Il avait fière allure, ce nouveau trio de super héros. Le premier, Man-Spider, possédait un corps d’humain, mais une tête d’araignée. Il avait le super pouvoir d’injecter dans le corps de ses victimes un acide digestif.

Le second, Teddy Croqueur, pouvait investir et manipuler les rêves de ses ennemis. Il fallait juste trouver le moyen de les endormir au bon moment. Et, il fallait que lui aussi dorme en même temps. Mais, quand même c’est cool comme super pouvoir.

Le dernier, Poison-Man, était devenu un Super en ingérant par erreur un flacon de poison violent. Depuis, les deux autres le trainaient avec eux en attendant que se révèlent ses super pouvoirs.

Néanmoins, il commençait à puer un peu.

Vincent Corlaix



  1. Le patron, sans doute un peu fatigué, s’est trompé de date ; au lieu de faire ses recherches sur le 6 juillet, il l’a fait avec un mois de retard…↩︎

Avant, après… L’atelier libre — Juillet 2023 Séance n°27
Archives Séance n°47 Séance n°46 Séance n°45 Séance n°44 Séance n°43 Séance n°42 Séance n°41 Séance n°40 Séance n°39 Séance n°38 Séance n°37 Séance n°36 Séance n°35 L’atelier libre — Novembre 2023 Séance n°34 Séance n°33 Séance n°32 L’atelier libre — Octobre 2023 En Octobre, on repasse le jeudi Séance n°31 — Cuisine intergalactique Séance n°30 Séance n°29 L’atelier libre — Septembre 2023 Séance n°28 L’atelier libre — Août 2023 Séance n°27 Séance n°26 L’atelier libre — Juillet 2023 Séance n°25 Séance n°24 L’atelier libre — Juin 2023